Presse

LE MAG (4.12.2014)

 

L’oiseau rare est arrivé

On ne tarit pas d’éloges sur la fête qui a marqué, mardi, la réouverture de la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds, après des travaux de restauration. La Société de musique recevait là «I Sonatori de la Gioiosa Marca» pour une soirée dédiée à Antonio Vivaldi.
D’autres célèbres ormations baroques de par le monde sont passées par La Chaux-de-Fonds et «Les Quatre saisons» ne réservent pas de surprises. Pourtant, avec Giuliano Carmignola et ses musiciens, c’est autre chose. Dès les premières mesures du «Printemps», on sent que l’oiseau rare est arrivé. Nous voici saisis par un dynamisme nouveau, «I Sonatori de la Gioiosa Marca» se livrent à un brillant exercice de musique descriptive tout en laissant toute liberté à l’imagination de l’auditeur.
Suivra le plus beau de tous les orages de l’«Eté». Nous voici saisis par une atmosphère quasi tellurique. Pour autant la musique n’y perd rien, au contraire, une petite touche de «Commedia dell’arte» ici et là, ajoute au paysage. Et qui pourra résister à la mélodie du milieu de l’«Hiver», mélodie imitée par ailleurs par plusieurs compositeurs du 20e siècle. Et ces traits lancés d’un instrument à l’autre, furent-ils jamais plus visuels. Il faut dire qu’aux injonctions du chef, les partenaires obéissent au doigt et à l’oeil.
A ces pages cosmiques, l’ensemble a ajouté quatre concertos où l’on a découvert maintes images d’un éclat exceptionnel. Que dire de «La Tempesta di mare»? On est frappé par l’extraordinaire présence donnée au discours. Ce concert a été présenté à l’issue de la première phase des travaux de restauration de la Salle de musique. La seconde phase reprendra en février 2015. «I Sonatori de la Gioiosa Marca» reviendrontils?
© Denise De Ceuninck